Arlette Inchelin

Originaire de Landres, un petit village de Lorraine, Arlette Inchelin est mère de trois enfants. Issue d’une famille de mineurs, elle connaitra, à partir de 1981, de nombreuses difficultés au sein du foyer, ce qui l’amènera à quitter sa ville natale pour s’installer dans le Midi. S’ensuit une descente aux enfers sur le plan social qu’elle parvient à accepter et à surmonter grâce à la prière, doublée d’une persévérance que l’on peut apparenter à une foi inébranlable, afin de subvenir aux besoins de ses enfants.
A partir de 1983 elle est confrontée à des phénomènes paranormaux… visions, don de voyance, claire-audience. Sa fille aînée, âgée alors de 14 ans (elle-même en relation avec le monde invisible) la rassure sur le caractère divin de toutes ces manifestations et lui demande d’être à l’écoute du Seigneur et d’accepter le rôle qui lui sera confié à l’avenir. Elle parlait de l’au-delà, de la vie des anges, des écrits saints qu’elle n’avait jamais lus ainsi que de sa courte vie sur terre (atteinte d’une maladie incurable, elle décèdera à l’age de 21 ans).
Cette période a été un apprentissage qui à permis à Arlette Inchelin une ouverture vers la lumière.
Messager de paix, elle donne des conférences depuis 1999 sur le thème de l’amour.

« Le monde lumière est ma convenance
ma divinité est sagesse
mon amour est offrande »

2 réflexions sur “Arlette Inchelin”

  1. Bonjour Arlette,
    Je tenais à te remercier pour la journée d’hier. Cela a été pour moi un grand moment de joie et de bonheur de vous revoir toi, Hubert et Régine.
    Cela m’a fait beaucoup de bien de ressentir l’ amour qui se dégage de vous.
    Je t’embrasse très fort
    MARQUETTE

  2. Bonjour Arlette,

    Je vois que tu as continué tes livres, c’est vraiment génial. Je tenais à te remercie pour l’aide que tu m’as apporté jamais je ne l’oublierai. Il m’arrive de parler de ces moments que j’ai passé à vos cotés. Tout cela m’a permis d’avancer. Je vous aimes de tout mon coeur. Embrasse bien fort tous ceux qui sont à tes côtés. Dis à Hubert que j’ai toujours le même numéro j’aurais adoré parler avec toi. Enormes bisous ma chérie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.